mensonge


mensonge

mensonge [ mɑ̃sɔ̃ʒ ] n. m.
• 1080; lat. pop. °mentionica, du bas lat. mentire mentir
1Assertion sciemment contraire à la vérité, faite dans l'intention de tromper. contrevérité, fable, histoire, invention, vx menterie, tromperie; fam. blague, bobard, boniment, craque, 1. salade. Gros, grossier mensonge. Mensonge éhonté. Mensonge diplomatique, officieux. Pieux mensonge, inspiré par la piété ou la pitié. Mensonge par omission. réticence. Mensonge pour se mettre en valeur. vantardise. Un tissu de mensonges. Dire des mensonges. « Je commençais à débiter mon mensonge en tremblant » (A. Daudet). Mensonges de la propagande. désinformation.
2L'acte de mentir, la pratique de l'artifice, de la fausseté. imposture. « Le mensonge m'a toujours été si odieux et si impossible » (Lamartine). Vivre dans le mensonge. Mensonge pathologique. fabulation, mythomanie. Détecteur de mensonge.
3Fiction, en art. artifice. Les « fables de la mythologie unies aux mensonges du roman » (Chateaubriand).
4Ce qui est trompeur, illusoire. duperie, illusion, mirage. « Le bonheur est un mensonge » (Flaubert). « Laissez, laissez mon cœur s'enivrer d'un mensonge » (Baudelaire). PROV. Songes, mensonges : les rêves sont trompeurs.
⊗ CONTR. Vérité, véracité. Réalité.

mensonge nom masculin (latin populaire mentionica, du latin classique mentiri, mentir) Action de mentir, de déguiser, d'altérer la vérité : Le mensonge sert de fondement à sa politique. Assertion contraire à la vérité : Ce que vous dites est un mensonge. Littéraire. Ce qui est faux, illusoire, trompeur : Leur bonheur est un mensonge.mensonge (citations) nom masculin (latin populaire mentionica, du latin classique mentiri, mentir) Marcel Arland Varennes-sur-Amance 1899-Saint-Sauveur-sur-École, Seine-et-Marne, 1986 Académie française, 1968 Le mensonge n'est pas haïssable en lui-même, mais parce qu'on finit par y croire. La Route obscure Gallimard Marcel Aymé Joigny 1902-Paris 1967 […] Une certaine espèce de menteurs dont chaque mensonge est un enchaînement d'authentiques accès de sincérité. Le Chemin des écoliers Gallimard Pierre Bayle Le Carla 1647-Rotterdam 1706 Comme ce serait déplaire à Dieu que de respecter la vérité que l'on s'imaginerait être le mensonge, ce serait aussi l'offenser que de ne pas respecter le mensonge que l'on croirait être la vérité. Critique de l'Histoire du calvinisme par le P. Maimbourg Georges Braque Argenteuil 1882-Paris 1963 La vérité existe. On n'invente que le mensonge. Le Jour et la Nuit Gallimard Henri Calet Paris 1903-Vence 1956 Ma vie est difficile parce que j'ai horreur du mensonge. Peau d'ours Gallimard Albert Camus Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960 La vérité, comme la lumière, aveugle. Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule qui met chaque objet en valeur. La Chute Gallimard Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline Courbevoie 1894-Meudon 1961 Je ne veux pas que la mort me vienne des hommes, ils mentent trop ! ils ne me donneraient pas l'Infini ! Féerie pour une autre fois Gallimard Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline Courbevoie 1894-Meudon 1961 Le mensonge, ce rêve pris sur le fait. Voyage au bout de la nuit Gallimard Marie-Joseph de Chénier Constantinople 1764-Paris 1811 Ils dînent du mensonge, et soupent du scandale. De la calomnie les calomniateurs Jean Cocteau Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963 Académie française, 1955 Je suis un mensonge qui dit toujours la vérité. Opéra Stock Pierre Corneille Rouen 1606-Paris 1684 Il faut bonne mémoire après qu'on a menti. Le Menteur, IV, 5, Cliton Claude Debussy Saint-Germain-en-Laye 1862-Paris 1918 L'art est le plus beau des mensonges. Monsieur Croche, antidilettante Gallimard Robert Pellevé de La Motte-Ango, marquis de Flers Pont-l'Évêque 1872-Vittel 1927 Académie française, 1920 et Frantz Wiener, dit Francis de Croisset Bruxelles 1877-Neuilly-sur-Seine 1937 Comme une femme ment mal quand on sait qu'elle ment ! Les Nouveaux Messieurs L'Illustration Anatole François Thibault, dit Anatole France Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924 Académie française, 1896 J'aime la vérité. Je crois que l'humanité en a besoin ; mais elle a bien plus grand besoin encore du mensonge […]. La Vie en fleur Calmann-Lévy André Gide Paris 1869-Paris 1951 Les plus détestables mensonges sont ceux qui se rapprochent le plus de la vérité. Si le grain ne meurt Gallimard Jean Giraudoux Bellac 1882-Paris 1944 C'est avec leurs mensonges du matin que les femmes font leurs vérités du soir. Amphitryon 38, II, 5, Mercure Grasset Jean Giraudoux Bellac 1882-Paris 1944 Ce qu'aiment les hommes, ce que tu aimes, ce n'est pas connaître, ce n'est pas savoir : c'est osciller entre deux vérités ou deux mensonges. Intermezzo, III, 4, le spectre Grasset Jean Giraudoux Bellac 1882-Paris 1944 Que c'est beau le mensonge, chez une femme vraie ! Pour Lucrèce, I, 7, Armand Grasset Louis Guilloux Saint-Brieuc 1899-Saint-Brieuc 1980 Tous les hommes mentent et savent qu'ils mentent. La vérité, c'est leur poison. Journal Gallimard Sacha Guitry Saint-Pétersbourg 1885-Paris 1957 L'un des mensonges les plus fructueux, les plus intéressants qui soient, et l'un des plus faciles en outre, est celui qui consiste à faire croire à quelqu'un qui vous ment qu'on le croit. Toutes Réflexions faites Éditions de l'Élan Abel Hermant Paris 1862-Chantilly 1950 Au-dessous de la Loire, le mensonge est une forme de la sociabilité, et comme une politesse de la race. Éloge du mensonge Hachette Abel Hermant Paris 1862-Chantilly 1950 Les hommes sont les roturiers du mensonge, les femmes en sont l'aristocratie. Éloge du mensonge Hachette Abel Hermant Paris 1862-Chantilly 1950 Le mensonge tue l'amour, a-t-on dit. Eh bien, et la franchise, donc ! Éloge du mensonge Hachette Alfred Jarry Laval 1873-Paris 1907 Les femmes mentent par le chemin des écoliers. L'Amour absolu Mercure de France Eugène Labiche Paris 1815-Paris 1888 Académie française, 1880 Il y a des circonstances où le mensonge est le plus saint des devoirs. Les Vivacités du capitaine Tic Pierre Choderlos de Laclos Amiens 1741-Tarente 1803 La vraisemblance rend les mensonges sans conséquence, en ôtant le désir de les vérifier. Les Liaisons dangereuses Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 L'homme est de glace aux vérités, Il est de feu pour les mensonges. Fables, le Statuaire et la Statue de Jupiter Jean-Marie Gustave Le Clézio Nice 1940 L'art est sans doute la seule forme de progrès qui utilise aussi bien les voies de la vérité que celles du mensonge. L'Extase matérielle Gallimard Michel Leiris Paris 1901-Saint-Hilaire, Essonne, 1990 Il faut mentir s'il n'y a que du mal à attendre de l'aveu d'une vérité. Fibrilles Gallimard Michel Leiris Paris 1901-Saint-Hilaire, Essonne, 1990 Ne pas produire un beau mensonge, mais une vérité qui serait aussi belle que le plus beau mensonge. Fibrilles Gallimard Robert Mallet 1915 Le mensonge est dangereux parce qu'il se fait prendre pour la vérité. La vérité l'est parce qu'on la prend pour la vérité. Apostilles Gallimard François Mauriac Bordeaux 1885-Paris 1970 Académie française, 1933 L'artiste est menteur, mais l'art est vérité ! Bloc-notes, I Flammarion François Mauriac Bordeaux 1885-Paris 1970 Académie française, 1933 La nature nous est nécessaire comme le mensonge. Journal Grasset François Mauriac Bordeaux 1885-Paris 1970 Académie française, 1933 N'importe qui sait proférer des paroles menteuses ; les mensonges du corps exigent une autre science. Thérèse Desqueyroux Grasset Prosper Mérimée Paris 1803-Cannes 1870 Académie française, 1844 Tout gros mensonge a besoin d'un détail bien circonstancié moyennant quoi il passe. Portraits historiques et littéraires, Alexandre Pouchkine Michel Eyquem de Montaigne château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592 Ce n'est pas sans raison qu'on dit que qui ne se sent point assez ferme de mémoire, ne se doit pas mêler d'être menteur. Essais, I, 9 Michel Eyquem de Montaigne château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592 Je me fais plus d'injure en mentant que je n'en fais à celui à qui je mens. Essais, II, 17 injustice Michel Eyquem de Montaigne château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592 Quelle vérité est-ce que ces montagnes bornent, qui est mensonge au monde qui se tient au-delà ? Essais, II, 12 Étienne Pasquier Paris 1529-Paris 1615 Il faut que tous braves menteurs soient gens de bonne mémoire, pour se garder de méprendre. Recherches de la France, I, 3 Étienne Pasquier Paris 1529-Paris 1615 Il n'y a pas moins de reproche à taire une vérité qu'à falsifier un mensonge. Recherches de la France, I, 1 Georges de Porto-Riche Bordeaux 1849-Paris 1930 Académie française, 1923 Le mensonge adoucit les mœurs. Le Passé, I, 5, Bracony Fayard Pierre de Ronsard château de la Possonnière, Couture-sur-Loir, 1524-prieuré de Saint-Cosme-en-l'Isle, près de Tours, 1585 […] Je pense que tous songes Sans rien signifier, ne sont que des mensonges […]. Le Bocage royal Jean Rostand Paris 1894-Ville-d'Avray 1977 Académie française, 1959 Un mensonge peut être moins mensonger qu'une vérité bien choisie. Pensées d'un biologiste Stock Georges Schéhadé Alexandrie 1907-Paris 1989 La vérité a plusieurs visages, le mensonge n'en a qu'un ! La Soirée des proverbes Gallimard Marcel Schwob Chaville 1867-Paris 1905 Toute habitude nous est pernicieuse ; car elle nous empêche de nous offrir entièrement aux mensonges nouveaux. Le Livre de Monelle Mercure de France Hippolyte Adolphe Taine Vouziers 1828-Paris 1893 Académie française, 1878 L'honnête homme, à Paris, ment dix fois par jour, l'honnête femme vingt fois par jour, l'homme du monde cent fois par jour. On n'a jamais pu compter combien de fois par jour ment une femme du monde. Vie et opinions de Thomas Graindorge Paul Valéry Sète 1871-Paris 1945 Il en est qui sont véridiques pour n'avoir point de quoi mentir. Autres Rhumbs Gallimard François Marie Arouet, dit Voltaire Paris 1694-Paris 1778 D'un bout du monde à l'autre on ment et l'on mentit. Nos neveux mentiront, comme ont fait nos ancêtres. Contes, les Filles de Minée Michel Zévaco Ajaccio 1860-Eaubonne, Yvelines, 1918 Le mensonge est l'arme des forts. Les Pardaillan Fayard Démosthène Athènes 384-Calaurie 322 avant J.-C. Il n'est pas possible, Athéniens, non, il n'est pas possible de constituer par l'injustice, par le parjure, par le mensonge, une puissance qui dure. Olynthiennes, II, 10 (traduction M. Croiset) Bible L'homme n'est que mensonge. Ancien Testament, Psaumes CXVI, 11 Commentaire Citation empruntée à la « Bible de Jérusalem ». Bible Vous les hommes, jusques à quand ces cœurs fermés, ce goût du rien, cette course au mensonge ? Ancien Testament, Psaumes IV, 3 Commentaire Citation empruntée à la « Bible de Jérusalem ». Bible Ne vous mentez plus les uns aux autres. Vous vous êtes dépouillés du vieil homme avec ses agissements. Saint Paul, Épître aux Colossiens, III, 9 Commentaire Au baptême, qui rénove la créature, le « vieil homme » meurt au péché et demeure dans les fonts baptismaux, tandis que naît une créature nouvelle. Samuel Butler Langar, Nottinghamshire, 1835-Londres 1902 N'importe quel sot peut dire la vérité, mais il faut qu'un homme soit un peu sensé pour savoir bien mentir. Any fool can tell the truth, but it requires a man of some sense to know how to lie well. Notebooks Sugimori Nobumori, dit Chikamatsu Monzaemon Kyoto 1653-Osaka 1724 L'art se situe dans l'intervalle, mince comme la peau, qui sépare la vérité du mensonge. Entretiens avec Hozumi Ikkan Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski Moscou 1821-Saint-Pétersbourg 1881 La vie et le mensonge sont synonymes. Bobok Alekseï Maksimovitch Pechkov, dit Maksim Gorki Nijni Novgorod 1868-Moscou 1936 Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons. Dans les bas-fonds, IV, 1, Satine Alekseï Maksimovitch Pechkov, dit Maksim Gorki Nijni Novgorod 1868-Moscou 1936 Parfois le mensonge explique mieux que la vérité ce qui se passe dans l'âme. Les Vagabonds, Konovalov Henrik Ibsen Skien 1828-Christiania 1906 Ne vous servez donc pas de ce terme élevé d'idéal quand nous avons pour cela, dans le langage usuel, l'excellente expression de mensonge. Le Canard sauvage Jerome Klapka, dit Jerome K. Jerome Walsall 1859-Northampton 1927 À moins, bien sûr, d'être un menteur exceptionnel, la meilleure politique est toujours de dire la vérité. It is always the best policy to speak the truth, unless of course you are an exceptionally good liar. In le journal The Idler 1892 Antonio Machado Séville 1875-Collioure 1939 On ment plus qu'il ne faut par manque de fantaisie : la vérité aussi s'invente. Se miente más de la cuenta por falta de fantasía : también la verdad se inventa. Nuevas canciones Toivo Pekkanen Kotka 1902-Copenhague 1957 Il peut être parfois plus honnête de mentir que de dire la vérité. À l'ombre de l'usine Aleksandr Sergueïevitch Pouchkine Moscou 1799-Saint-Pétersbourg 1837 À une vérité ténue et plate, je préfère un mensonge exaltant. Récits de Belkine, le Héros Fray Gabriel Téllez, dit Tirso de Molina Madrid vers 1583-Soria 1648 Il n'est rien de plus profitable qu'un mensonge habile. No hay cosa más provechosa como un discreto mentir. El celoso prudente, II, 3 Samuel Langhorne Clemens, dit Mark Twain Florida, Missouri, 1835-Redding, Connecticut, 1910 Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques. There are three kinds of lies : lies, damned lies, and statistics. Autobiography, I, 246 Commentaire M. Twain attribue ce mot à Disraeli. Miguel de Unamuno y Jugo Bilbao 1864-Salamanque 1936 L'humilité consiste à transiger avec le mensonge. La humildad consiste en transigir con la mentira. In Vae victoribus !, article publié dans Los Lunes de El Imparcial, 15 décembre 1913 ● mensonge (expressions) nom masculin (latin populaire mentionica, du latin classique mentiri, mentir) Détecteur de mensonge, enregistrement de la réponse électrodermale d'un sujet, dont on pense qu'elle traduira l'émotion devant un stimulus ou une situation. ● mensonge (synonymes) nom masculin (latin populaire mentionica, du latin classique mentiri, mentir) Action de mentir , de déguiser, d'altérer la vérité
Synonymes :
- duplicité
- fausseté
Assertion contraire à la vérité
Synonymes :
- comédie (familier)
- contre-vérité
- craque (familier)
- histoire (familier)
- menterie (vieux)
Contraires :
- vérité
Littéraire. Ce qui est faux, illusoire, trompeur
Synonymes :

mensonge
n. m.
d1./d Assertion contraire à la vérité faite dans le dessein de tromper.
Pieux mensonge, dit pour rendre service ou pour ne pas faire de peine.
|| Pratique, habitude du mensonge. Syn. (France rég., oc. Indien, Québec) menterie.
d2./d Erreur, illusion. Tous les songes sont mensonges.

⇒MENSONGE, subst. masc.
A. —Affirmation contraire à la vérité faite dans l'intention de tromper. Synon. craque (pop.), bobard (fam.), boniments (fam.), histoires (fam.), menterie. Elle prétendit d'abord avoir la migraine; puis elle rougit de ce mensonge et le pallia soudain en disant qu'elle ne me voyait point partir sans regret (BALZAC, Lys, 1836, p. 152). Il n'est pas possible de dire la vérité, mais on peut faire des mensonges transparents: c'est à vous de voir au travers (RENARD, Journal, 1902, p. 726). Francillon se penchait sur le livre avec une application pleine de défiance, comme s'il se fût proposé de déceler les mensonges de l'auteur (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p. 54). V. mentir ex. 1.
SYNT. Mensonge calomnieux, diplomatique, grossier, humiliant, hypocrite, inutile, maladroit; affreux, beau, grand, infâme, petit, vilain mensonge; longue suite, tissu de mensonges; faire des mensonges gros comme des montagnes; commettre, conter, dire, fabriquer, faire, forger, inventer, raconter un (des) mensonge(s); aligner des mensonges; être contraint, entraîné au mensonge; s'abaisser jusqu'au mensonge; avoir horreur du mensonge; être accusé, être convaincu de mensonge; aller de mensonge en mensonge.
Père du mensonge. Le diable. Satan, dit l'évangile, est le père du mensonge; le mal ne veut jamais porter son nom et s'offense mortellement de l'entendre prononcer (AMIEL, Journal, 1866, p.66).
Mensonge joyeux. Mensonge fait par plaisanterie. Depuis 1851, je ne crois pas avoir fait un seul mensonge, excepté naturellement les mensonges joyeux (RENAN, Souv. enf., 1883, p. 363). Mensonges officieux. Mensonge fait dans l'intention de rendre service. Obtiens de ta soeur et de ton beau-frère qu'ils prennent sur eux un petit mensonge officieux (BALZAC, Splend. et mis., 1844, p. 216). Pieux mensonge. Mensonge fait à quelqu'un dans l'intention de lui épargner quelque chose de pénible. Si Breuil, pour s'excuser de ses pieux mensonges, nous dit que les peintures se sont effacées depuis soixante-quatorze ans qu'on les a découvertes, il faudra que les autres se donnent bien du mal pour nous expliquer comment elles se sont conservées intactes pendant les 53.877 ans qui ont précédé la trouvaille (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p.308).
Mensonge par omission.
En partic., au sing. [Avec art. déf.] Fait, habitude de mentir. S'enfoncer dans le mensonge. L'habitude arrangea tout. Ils vécurent l'un et l'autre quelques années assez à l'aise dans le mensonge (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1948, p. 74):
1. À tant de preuves qui corroboraient ma version première, j'avais stupidement préféré de simples affirmations d'Albertine. Pourquoi l'avoir crue? Le mensonge est essentiel à l'humanité. Il y joue peut-être un aussi grand rôle que la recherche du plaisir, et d'ailleurs est commandé par cette recherche.
PROUST, Fugit., 1922, p. 609.
B. P. ext.
1. Tromperie, illusion. Synon. erreur, mirage. Dis-moi que tu es sinon heureuse, du moins calme. Le bonheur est un mensonge dont la recherche cause toutes les calamités de la vie (FLAUB., Corresp., 1847, p. 55).
2. Artifice:
2. Lohengrin lui paraissait d'un mensonge à hurler. Il haïssait cette chevalerie de pacotille, cette bondieuserie hypocrite, ce héros sans peur et sans coeur, incarnation d'une vertu égoïste et froide qui s'admire et qui s'aime avec prédilection.
ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 392.
REM. Mensonginet, subst. masc. Petit mensonge. Un joli petit mensonginet vaut souvent mieux qu'une épaisse vérité (LABICHE, Misanthr. et Auv., 1852, I, 19, p. 197).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 mençunge «affirmation contraire à la vérité» (Roland, éd. J. Bédier, 1760); ca 1160 mençonge (Eneas, éd. J. J. Salverda de Grave, 1557); 1188 mensonge (AIMON DE VARENNES, Florimont, 862 ds T.-L.); 1694 mensonges officieux (Ac.); 1826 pieux mensonge (STENDHAL, Souvenirs d'un gentilhomme italien ds Romans et nouvelles, éd. H. Martineau, p. 1175); 1874 théol. mensonge joyeux (Lar. 19e); 2. 1re moitié du XIIe s. «illusion, ce qui est trompeur» (Psautier Cambridge, éd. Fr. Michel, 4, 2). D'un lat. pop. mentionica, dér. du b. lat. mentio «mensonge» (VIe s. ds DU CANGE et TLL), qui paraît plutôt continuer le lat. class. mentio «mention» (d'où «mention mensongère»: Pensomeni discuntur fallaces qui rem aliquam mentionibus conantur adserere ut diximus de philosophis qui dicunt sidicomentarii et mentitur uerum dico ds CGL, p. 38, 18), qu'être issu par haplologie de mentitio, de mentitus, part. passé de mentiri «mentir»; un autre type mentionia est supposé par l'ital. menzogna, a. fr. mensoigne (v. FEW, 6, 1, p. 738b-739). Mensonge est du genre fém. jusqu'au début du XVIIe s., ensuite masc. (on le trouve une 1re fois au masc. en 1530, PALSGR., p. 239), peut-être sous l'infl. de songe, avec lequel il est lié, dans la litt., dès le XIIe siècle. Fréq. abs. littér.: 3 838. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 3896, b)3715; XXe s.: a) 6827, b) 6900. Bbg. BLUMENFELD (R.). Rem. sur songe/mensonge. Romania. 1980, t. 101, pp. 385-390. — HASSELROT (B.). Pt suppl. de dimin. fr. St. neophilol. 1959, t. 31, p. 38 (s.v. mensonginet). — JUD (J.). Mensonge,... Vox rom. 1950, t. 11, pp. 101-124. — MALKIEL (Y.). Ancient hispanic vera(s) and mentira(s)... Rom. Philol. 1952, t.6, pp.121-172. — QUEM. DDL t. 20 (s.v. mensonginet).

mensonge [mɑ̃sɔ̃ʒ] n. m.
ÉTYM. V. 1180; mençunge, 1080; lat. pop. mentionica, du bas lat. mentio, du lat. class. mentiri « mentir ».
1 (Un, des mensonges). Assertion sciemment contraire à la vérité, faite dans l'intention de tromper. Blague, bobard, boniment, bourde, conte, contre-vérité, craque (fam.), fable, fausseté (vx), feinte, fiction (vx), histoire, inexactitude, invention, menterie (vieilli), mystification, salade (fam.; au plur.), tromperie (cf. Entorse à la vérité, et, argot fam., des bourres, du charre). || Mensonge grave, criminel (→ Avantage, cit. 55), détestable (cit. 3), éhonté. || Gros, grossier mensonge (→ Gain, cit. 6; grève, cit. 11). Fil (cousu de fil blanc). || Mensonge innocent, bénin, fait en plaisantant ( Blague, canular, farce, gausse (vx)…). || Mensonge officieux, fait pour rendre service. — ☑ Pieux mensonge, fait dans l'intérêt de la religion ou pour éviter un chagrin, une peine à autrui.Les mensonges d'un fanfaron ( Fanfaronnade, galéjade, hâblerie), d'un flatteur ( Flatterie), d'un fourbe, d'un imposteur, d'un simulateur ( Artifice, fourberie, imposture, simulation…), d'un hypocrite ( Escobarderie, vx)...Débiter (→ 1. Débiter, cit. 11), dire, lâcher, faire un mensonge, des mensonges. || Commettre un mensonge. Mentir. || Échafauder (cit. 3) un mensonge. || Renchérir sur un mensonge. || Abuser, mystifier, tromper qqn par un mensonge (→ fam. Monter un bateau, tirer une carotte). || Découvrir un mensonge. || Être convaincu de mensonge.Loc. fam. C'est vrai, ce mensonge ?, se dit pour marquer que l'on met en doute une assertion (souvent en parlant à un enfant).
1 Il y a deux sortes de mensonges : celui de fait, qui regarde le passé, celui de droit qui regarde l'avenir. Le premier a lieu quand (…) on parle sciemment contre la vérité des choses. L'autre a lieu quand (…) on montre une intention contraire à celle qu'on a.
Rousseau, Émile, II.
2 (…) les prêtres, voyant que les armées françaises menaçaient d'une invasion les États de l'Église, commencèrent à répandre le bruit que l'on voyait des statues en bois du Christ et de la Vierge ouvrir les yeux; la crédulité populaire accueillit avec confiance ce pieux mensonge (…)
Stendhal, Souvenirs d'un gentilhomme italien.
3 À partir de ce moment, son existence ne fut plus qu'un assemblage de mensonges, où elle enveloppait son amour comme dans des voiles, pour le cacher.
Flaubert, Mme Bovary, III, V.
3.1 Elle s'employait à démentir les bruits de sorcellerie et de magie qui couraient sur le compte de Zacharius; mais comme, au fond, elle était persuadée de leur vérité, elle disait et redisait force prières pour racheter ses pieux mensonges.
J. Verne, Maître Zacharius, p. 152.
4 (…) l'expérience de la vie nous apprend promptement que les mensonges les plus inutiles sont ceux-là qui prétendent masquer après coup les erreurs ou les fautes, les mensonges d'excuse, qu'on pourrait appeler les mensonges de raccroc.
Bernanos, les Grands Cimetières sous la lune, p. 217.
5 (…) un mensonge découvert offense, mais une faute avouée offense aussi; l'enfant redoute les signes du blâme et de la colère, et c'est souvent par un sentiment d'amour ou de respect qu'il ajourne le moment difficile (…)
Alain, Propos, 12 août 1922, Subtilité sous le mensonge.
6 — Malade ? C'est un truc pour que j'ouvre. C'est vrai ce mensonge-là ?
Cocteau, les Enfants terribles, p. 29.
Les mensonges de la propagande, de la presse, des médias Désinformation.Mensonge par omission ( Obreptice; dissimulation, réticence).
2 (1273). || Le mensonge : l'acte de mentir, la pratique de l'artifice, par le langage. Bidon, bourrage (de crâne, fam.), calomnie (cit. 2), comédie, duplicité (2.), fausseté, fourberie (cit. 3), frime (fam.), hypocrisie (2.), imposture (cit. 3); → Comédien, cit. 4. || Ne trouver dans les livres que le mensonge et l'erreur (→ Charlatan, cit. 4). || Vérité et mensonge (→ 1. Faux, cit. 47)… || Haïr, combattre le mensonge et l'injustice. || Le mensonge est bienfaisant (cit. 5, France). || Droit du mensonge, en politique (→ Machiavéliste, cit.). || « L'enfant ignore le vrai mensonge avant l'âge de raison (6 ou 7 ans) » (A. Porot, Manuel alphabétique de psychiatrie, 1975, art. Mensonge, p. 422 b).Le mensonge en psychopathologie. Mythomanie, simulation; et aussi calomnie, confabulation, fabulation.
7 Si, comme la vérité, le mensonge n'avait qu'un visage, nous serions en meilleurs termes. Car nous prendrions pour certain l'opposé de ce que dirait le menteur. Mais le revers de la vérité a cent mille figures et un champ indéfini.
Montaigne, Essais, I, IX.
8 Nous avons attaché d'autant plus d'infamie au mensonge, que, de toutes les mauvaises actions, c'est la plus facile à cacher, et celle qui coûte le moins à commettre; mais dans combien d'occasions le mensonge ne devient-il pas une vertu héroïque !
Voltaire, Traité métaphysique, IX.
9 Le mensonge m'a toujours été si odieux et si impossible que je ne voudrais pas même de la suprême félicité du ciel s'il fallait tromper le ciel pour y entrer !
Lamartine, Raphaël, XVIII.
10 Le mensonge cherche toujours à imiter la vérité.
Fustel de Coulanges, la Cité antique, II, X.
11 (…) j'aime la vérité. Je crois que l'humanité en a besoin; mais (…) elle a bien plus grand besoin encore du mensonge qui la flatte, la console, lui donne des espérances infinies. Sans le mensonge, elle périrait de désespoir et d'ennui.
France, la Vie en fleur, Postface.
12 Le mensonge est essentiel à l'humanité. Il y joue peut-être un aussi grand rôle que la recherche du plaisir et, d'ailleurs, est commandé par cette recherche. On ment pour protéger son plaisir ou son honneur si la divulgation du plaisir est contraire à l'honneur. On ment toute sa vie, même surtout, peut-être seulement, à ceux qui nous aiment. Ceux-là seuls, en effet, nous font craindre pour notre plaisir et désirer leur estime.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XIII, p. 236-237.
Machine à détecter le mensonge : appareil enregistrant simultanément les variations de résistance électrique de la peau et de différents phénomènes végétatifs (respiration, rythme cardiaque…), afin de déceler les moments d'exacerbation de l'état émotionnel du sujet quand il ment en répondant à un questionnaire.
Didact. Acte par lequel sont produits des signes destinés à tromper.
12.1 Le mensonge est un acte volontaire destiné à tromper le récepteur. Le message mensonger est toujours faux pour son émetteur, et correspond à « dire ce qu'on ne croit pas » (même si ce que l'on croit est une erreur). Il constitue une des fonctions importantes du langage et n'est pas l'apanage du langage articulé : on peut mentir par des actes. Il existe aussi chez les animaux, sous forme de ruse (primates, renard, etc.).
Josette Rey-Debove, Sémiotique, p. 94.
3 Ce qui est inauthentique, faux, trompeur (dans le comportement, les attitudes). Artifice, faux. || Vivre à l'aise (cit. 7) dans le mensonge. || Appuyer (cit. 2), construire son bonheur sur le mensonge (→ Faillite, cit. 5). || Des âmes de mensonge (→ Excuser, cit. 4).Mensonge envers soi-même (→ Agrandir, cit. 7).
13 Nous ne sommes que mensonge, duplicité, contrariété, et nous cachons et nous déguisons à nous-mêmes.
Pascal, Pensées, VI, 377.
(Déb. XVIe). L'esprit, le père du mensonge : le démon.
4 (V. 1120). Fiction, en art. Conte, fable, invention (→ Historique, cit. 7). || Les mensonges du roman (→ Associer, cit. 25). || Mensonge poétique (→ 2. Lever, cit. 2; ami, cit. 29, La Fontaine).
14 Les mensonges sont continuellement nécessaires (en peinture), même pour arriver au trompe-l'œil.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, « Salon 1846 », III.
5 Ce qui est trompeur; ce qui passe ou peut passer pour une vérité sans être vrai. Erreur, illusion (→ Esprit, cit. 43; 1. feu, cit. 70; ignorer, cit. 23; imagination, cit. 10, Pascal). || Le bonheur (cit. 23) est un mensonge. Mirage, simulacre.Prov. Songes, mensonges : les rêves sont trompeurs.
15 On n'a dit que peu de choses sur les mensonges imprimés dont la terre est inondée (…) On donnera ici seulement quelques règles générales, pour précautionner les hommes contre cette multitude de livres qui ont transmis les erreurs de siècle en siècle.
Voltaire, Mélanges historiques, « Mensonges imprimés », XXII.
16 Laissez, laissez mon cœur s'enivrer d'un mensonge,
Plonger dans vos beaux yeux comme dans un beau songe,
Baudelaire, les Fleurs du mal, « Spleen et idéal », XL.
CONTR. Réalité, vérité. — Franchise, véracité. — Exactitude, fidélité.
DÉR. Mensonger.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mensonge — Mensonge. s. m. Menterie. Un grand mensonge. un horrible mensonge. un mensonge officieux. dire un mensonge. faire un mensonge. ce livre est plein de mensonges. Il signifie fig. Erreur, vanité, illusion. Le monde n est qu illusion & que mensonge.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • mensonge — Mensonge, Fabulositas, Mendacium, Inuentum, Commentum, Mentitio. Dire quelque mensonge d aucun, Affingere aliquid alicui. Histoire remplie de mensonge, Historia mendosa. Par mensonge, Fabulose. Mensonges beaucoup plus grans, Nugae maiores …   Thresor de la langue françoyse

  • Mensonge — Pour les articles homonymes, voir Mensonge (homonymie). Le mensonge est l énoncé délibéré d un fait contraire à la vérité, ou encore la dissimulation de la vérité (dans ce dernier cas on parle plus particulièrement de mensonge par omission). Il… …   Wikipédia en Français

  • mensonge — (man son j ) s. m. 1°   Discours contraire à la vérité, tenu avec dessein de tromper. •   Le meilleur que j y voie, c est que ses mensonges ne feront pas geler les vignes, MALH. Lettres, II, 29. •   Voilà jusqu à quel point vous charment leurs… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MENSONGE — s. m. Discours contraire à la vérité, tenu avec dessein de tromper. Un grand, un impudent, un horrible mensonge. Dire, faire, inventer, forger un mensonge. Ce livre est plein de mensonges. Débiter des mensonges. Soutenir, réfuter, combattre un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MENSONGE — n. m. Propos contraire à la vérité, tenu avec dessein de tromper. Un mensonge impudent. Dire, faire, inventer, forger un mensonge. Débiter des mensonges. Soutenir, réfuter, combattre un mensonge. être dupe d’un mensonge. Discerner le mensonge… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Mensonge —          ARENDT (Hannah)     Bio express : Philosophe américaine d origine allemande (1906 1975)     «La véracité n a jamais figuré au nombre des vertus politiques, et le mensonge a toujours été considéré comme un moyen parfaitement justifié dans …   Dictionnaire des citations politiques

  • mensonge — nm., menterie : mèfanzha nf. (Boëge, Saxel.002), mèssanzha (Samoëns), mèssonza (Albertville), mèssonzha (Chambéry) || msonzho nm. (Arvillard) ; mantri (Cordon), mêteri (Aix), mêt(è)ri (Albanais.001b, Annecy.003d, Balme Si.020 | 003c,020),… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • mensonge — L’art de refinancer une confiance insolvable. le DICO de l amour et des pratiques sexuelles Par Jacques Waynberg …   Dictionnaire de Sexologie

  • Mensonge —    см. Обман …   Философский словарь Спонвиля


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.